photo de l'auteur du livre Réveillez-vous demain il sera trop tard

Savez-vous que l'eau tue une personne toutes les 10 secondes?

1 personne sur 4 n'a pas accès à l'eau potable.

Découvrez dans mon dernier livre une méthode novatrice et peu coûteuse pour arrêter cette situation stupéfiante.



Situation mondiale de l'eau potable

Eau potable dans le monde : les manques d'eau potable et de toilettes dans plusieurs pays : une situation dangereuse pour le tiers de l'humanité.

La pandémie du COVID 19 est un desastre, mais il y a encore pire pour un tiers de l'humanité en raison du MANQUE D'EAU POTABLE et de TOILETTES, dont on connait pourtant bien les solutions simples et peu onéreuses.
Le Covid 19 est le virus le plus redoutable depuis celui de la grippe espagnole (50 millions de morts en 1919). Il est bien plus meurtrier que l’avaient été le SRAS-Cov venu de Chine en 2003 ( 750 morts), le H1N1 ou « Grippe A » en 2009 (18 500 morts) et le SMERS Cov découvert en Arabie Saoudite en 2012 ( 866 morts).
Cette pandémie a été terrible pour énormément de familles et elle est très préoccupante pour ses répercussions inévitables sur la santé,l’économie et l’emploi, même si fort heureusement elle finira par s’atténuer puis disparaître.

Mais alors qu'on parle surtout désormais des modalités de déconfinement, qui se doute ou se soucie que 2,3 milliards de personnes, soit le tiers de l’humanité, sont actuellement, mais resteront longtemps, « confinées » dans le fléau qui les accable et qui est dû à leur manque d’eau potable et de toilettes depuis longtemps, calamité trois fois plus redoutable que celle due au Covid 19 .
De façon étonnante presque personne n'en parle.

Pas un mot, à de rares exceptions près, dans les media malgré plus d’une centaine d’envois de messages et d’informations précises à ce sujet depuis plusieurs mois.
Serait-ce dû au fait que la plupart n’ont jamais manqué d’eau, seul élément pourtant dont personne ne peut se passer plus de quelques jours ou semaines sans prendre de grands risques ? Serait-ce plutôt dû au fait qu’il n’y a qu’à ouvrir un robinet pour avoir autant d’eau potable qu’on le veut alors que des centaines de millions de personnes ne disposent même pas de 20 litres d’eau /jour, l’équivalent de 2 ou 3 chasses d’eau ? Comment est-ce possible à l’époque des fusées spatiales et des prodiges techniques de plus en plus nombreux, ne seraient-ce que les GPS ou les smartphones de plus en plus perfectionnés que nous utilisons tous les jours ?

Que provoque ce manque d’eau potable et de toilettes?

Il provoque de nombreuses maladies (diarrhées, cholera, déshydratation, maladies hydriques, hépatite, malnutrition,..) et surtout 3,5 millions de décès/an (soit 8640/jour ou encore un décès toutes les 10 secondes)?
Le manque d’eau potable et d’assainissement est trois fois plus mortel que la Covid 19.

Accès à l'eau potable : existe-t-il vraiment des solutions simples pour permettre l’accès de TOUS à l’eau potable et à des toilettes ?

Oui, à la grande différence du coronavirus, on connaît de nombreux moyens simples, efficaces et peu coûteux permettant d’y parvenir par ses propres moyens .
La diminution et la disparition de ce fléau sont bien davantage un problème de volonté, tant politique qu’individuelle que technique ou financière.
Quand on veut, on peut !, surtout quand on dispose de moyens simples, efficaces et peu coûteux, ce qui est le cas pour l’accès à l’eau ou pour la construction de toilettes.

Accès à l'eau potable : comment peut-on connaitre les solutions et les moyens simples pour y accéder?

Pour cela il suffit soit de :
- se rendre sur le site trilingue (français, anglais et espagnol) www.wikiwater.fr (déjà utilisé par 2,5 millions de personnes) où sont décrits 120 procédés et techniques faciles à comprendre et à mettre en oeuvre et en outre peu onéreux,

- de lire le livre « Réveillez-vous, demain il sera trop tard ! ».


Publié récemment par l’association Wikiwater, il propose une description de la la situation mondiale de l’eau et de l’assainissement, mais aussi et surtout ses nombreuses solutions et ce que chacun peut faire sans difficulté et sans devoir dépenser le moindre centime.
On peut donc connaître et appliquer facilement ces solutions, puis les faire connaître, même à l’autre bout du monde, ce qui est très simple, ne prend que peu de temps et ne coûte rien, par simple transmission à l’aide d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone de documents électroniques qu’il suffit de demander à l’association Wikiwater (president.wikiwater@gmail.com) ou à l’une des ONG membres du PFE (Partenariat Français pour l’Eau), ou de la Coalition Eau.



Eau potable pour tous : le concept novateur de Wikiwater

Le concept Wikiwateur : un nouveau concept pour l'aide au développement?

OUI, les modalités actuelles les plus courantes de l’aide au développement, tant par les états que par les organisations internationales et par les associations de solidarité internationale, consistent à envoyer des fonds importants et/ou de nombreux experts dans les pays en développement, ce qui est certes généreux et à poursuivre mais ne permettra pas de résoudre suffisamment bien et vite les problèmes.
Mieux vaut apprendre aux populations et aux collectivités concernées à trouver, traiter et distribuer par leurs propres moyens de l’eau, grâce notamment à l’envoi de documents techniques adaptés, que de leur envoyer beaucoup d’argent ou de leur fournir des milliers de bouteilles d’eau.
Procéder de la sorte n’assure pas la pérennité des installations et des programmes, ce que facilitent leur réalisation et leur appropriation par la population, et rend les gens dépendants en les incitant plus ou moins à se contenter d’en attendre plutôt que de retrousser leurs manches.
Cela coûte en plus beaucoup d’argent alors que celui-ci est rare et pourrait être dépensé plus utilement. Le montant total de l’aide publique au développement est actuellement de l’ordre de 10 milliards €/an sous forme de prêts remboursables mais de 20 millions seulement sous forme de subventions et de 3 à 400 millions pour l’eau et l’assainissement.
L’Etat, et par conséquent chaque contribuable, ou chaque donateur pourrait ainsi dépenser moins pour l’aide au développement, ou pourrait financer bien d’autres programmes, notamment en milieu rural où vit la moitié de la population mondiale.
Il suffit par exemple d’une vingtaine d’euros par habitant pour réaliser un réseau d’eau potable dans un village.

Concrètement, que peuvent faire la plupart d’entre nous ?

1) essayer de sortir de sa bulle, d’élargir son horizon, de mieux s’informer et de contribuer à l’information et à la sensibilisation de son entourage et de ses élus.
Ceci est désormais facile à faire car quelques organismes ont réalisé de nombreux documents électroniques, ce qui permet de les diffuser facilement et rapidement très loin. ce qui serait déjà bien, efficace et utile.
L’association WIKIWATER met ainsi gracieusement à la disposition de tous sur simple demande adressée à president.wikiwater@orange.fr ou 41 rue du gué d’orient 95 470 Saint Witz - France) de nombreux documents ( liste pouvant être également demandée au préalable pour les choisir).
2) soutenir les démarches des associations auprès des pouvoirs publics et des élus de leur pays ou de leur région, notamment à l’approche d’élections.
3) aider notre association Wikiwater selon ses compétences et selon son temps disponible, lequel n’a d’ailleurs pas besoin d’être important.
Chacun possède en effet des compétences et des valeurs particulières. Il serait dommage de ne pas s’en servir et de ne pas en faire profiter les autres

QUAND ON VEUT ON PEUT!

Découvrez le site Wikiwater et sa vidéo



Quizz sur l'eau potable


Testez vos connaissances sur le problème de l'accès à l'eau

Contactez-moi directement


Contactez-moi via Linkedin Facebook ou Wikiwater

Vous pouvez aussi me contacter par courrier à cette adresse :

Wikiwater
41 rue du gué d'orient
95470 Saint-Witz

Vous pouvez retrouver mon livre dans 2 300 librairies ou le commander directement sur les sites suivants :